A partir de quel moment exactement une impression devient-elle un souvenir ?

Il y a un mois exactement, je quittais ce pays, que je pourrais appeler “my wonderland”.

Je partais pour la première fois un autre pays que les miens, avec cette sensation vraiment étrange, comme si je quittais ma maison que j’avais cherché pendant toutes ces années, comme si je quittais un amoureux qui était fait pour moi, un peu comme si j’avais trouvé l’homme de ma vie. Même si honnêtement, je ne sais pas ce que ça fait exactement, c’est une rencontre merveilleuse qui fait pleurer autant qu’elle ne nous rende heureuse.

Un véritable bouleversement. Un rêve a toujours été pour moi, un objectif temporaire ou non à atteindre et une fois que j’avais atteint chaque rêve, c’est comme si je faisais une crois sur ma “to-do-list”. Sauf que cette fois-ci, c’était comme si j’avais trouvé une forme parfaite qui comblait ce petit trou dans mon puzzle, pour qu’il soit parfait.

Comme me l’a dit un ami récemment, “les plus grands choses de la vie se font seul.”

L’amour, la vie à deux, quand ça marche, c’est beau mais votre plus grand rêve, vivez le seul. Personne a le droit de le gâcher, et ce, ni avant, dans le présent, ni dans le futur.

Musique : Die Moldau Smetana ICI